Actualités


le 17/06/2012 à 21:22
(lien)

Luxembourg - Chateau de BOURSCHEID 2012

message posté par Fabrice ROLLAND

LA BCL a annoncé l'émission, dans sa série pluri-annuelle sur les chateaux luxembourgeois, de la pièce commémorant le Chateau de BOURSCHEID.

Histoire du chateau de BOURSCHEID: 

Le château-fort de Bourscheid est situé sur un promontoire escarpé, accessible uniquement du nord-ouest, surplombant la rive droite de la Sûre de 150 m, à une altitude de 360 à 380 m au dessus du niveau de la mer. Ce manoir médiéval, entouré d'un épais mur d'enceinte, muni de 11 tours, occupait une surface d'environ 12000 m2, d'une longueur de 151 m et d'une largeur de 53 m.

Le noyau du château fut construit vers l'an 1000, lorsque le fortin en bois existant à cet emplacement fut transformé en château-fort de pierres. Les fouilles archéologiques ont révélé des structures ottoniennes, carolingiennes. mérovingiennes, mêmes romaines. Au début, la place près du beffroi, avec le palais et la chapelle, située à un niveau plus bas, était entourée d'une enceinte garnie d'au moins 4 tours. De cette première construction d'époque romano-gothique, ne subsistent plus que le beffroi et le mur d'enceinte, aujourd'hui enceinte intérieure, A relever dans les murs de cette partie du château les nombreux ornements architecturaux sous forme "d'arêtes de poisson" ("opus psicatum").

Le grand mur d'enceinte fut mis en chantier vers l'an 1350 et achevé peu avant 1384, année de la construction de la maison de Stolzembourg dans la partie inférieure du château (à voir la splendide cave en style gothique sous cette maison de fief). Comme la nouvelle enceinte avec ses 8 tours protégeait mieux le château primitif. on éleva le palais a une hauteur d'au moins 10 m, ou à 4 étages sans les greniers. On y ajouta un four avec des pièces de logis, en-dessous duquel on creusa dans la roche un cachot à deux niveaux. L'actuelle maison de concierge représentait l'accès au château primitif/supérieur, défendu par deux tours.

Ce n'est qu'après 1477, que fut construite l'actuelle basse-cour, avec un portail, un bastion d'artillerie, un fossé flanqué de 4 tours, interdisant ainsi l'accès au château supérieur (donjon, chapelle et logis de seigneur) et inférieur (maison des hommes castraux et étables). La place devant le portail extérieur était entourée de palissades.

Hélas, dès 1512, année de la mort du dernier seigneur de la famille des Bourscheid, décédé sans laisser de postérité, le château commença à tomber en ruines. Au château supérieur, les héritiers ménageaient 2 corps de logis, des deux côtés du palais, dont l'un fut déjà abandonné en 1626, et l'autre habité seulement passagèrement. Les seigneurs préféraient des châteaux en plaine aux inaccessibles forteresses médiévales. Néanmoins, vers 1650, la chapelle fut agrandie et munie de deux autels. La maison Stolzembourg fut reconstruite en 1785, à une époque où la chapelle et le palais du château supérieur commençaient à tomber en ruines.

La conquête du Duché de Luxembourg par les troupes de la France révolutionnaire en 1794-1795 mit fin à l'époque féodale. Dès 1802, les archives de Bourscheid furent transportées à Gemünden/Hunsrück (actuellement Rhénanie-Palatinat, Allemagne Fédérale), en 1803 le dernier régisseur quitte le manoir, avant que finalement, en 1812, le dernier propriétaire noble ne fit mettre aux enchères le château et ses propriétés à Bourscheid.

Ce ne fut qu'en 1972 que l'Etat luxembourgeois acquit les ruines, après les avoir classées monument historique en 1936. Depuis lors la maison de Stolzembourg et l'habitation pour le gardien ont été reconstruites entièrement, des travaux de consolidation sont entrepris en permanence à plusieurs endroits. Mais des fouilles archéologiques systématiques entreprises conjointement avec l'étude exhaustive des archives permettent d'augmenter considérablement les connaissances sur le château et ses anciens habitants, de sorte que l'asbl "Les amis du Château de Bourscheid", conjointement avec le Service grand-ducal des Sites et Monuments, deviennent de plus en plus à même d'offrir une visite agréable et fructueuse aux visiteurs.

Caractéristiques de cette coupure: 

Valeur faciale: 5€

Tirage: 3 000 exemplaires

Alliage: Argent/Nobium

Diamêtre: 34 mm 

Vue d'ensemble du chateau-fort de BOURSCHEID

Source: BCL et site de la Commune de BOURSCHEID.


Lien permanent : http://www.amisdeleuro.org/fr/news/id/473