Actualités


le 14/04/2012 à 11:15
(lien)

Rapport financier de la Monnaie de Finlande 2011

message posté par Fabrice ROLLAND

Le groupe « Mint of Finlande » a publié son rapport d’activité 2011.

Le groupe Mint of Finlande annonce un chiffre d’affaires global de 137M d’euros  pour l’exercice fiscal 2011. Pour mémoire, il était de 57M d’euros en 2010.

Le groupe emploit  246 personnes en décembre 2011. Seules 65 personnes travaillent en Finlande.

Le salaire brut moyen annuel est de 44 715€ (rapport  masse salariale/nombre de salariés).

Le bénéfice réalisé au titre de 2011 dépasse la barre des 2 millions d’euros. Le conseil d’administration annonce une distribution de bénéfices d’un montant de  1  100 000 euros à l’actionnariat pour 2011.

L'année 2011 a surtout été marquée par une forte restructuration interne.

 

La monnaie de Finlande qui possédait la Monnaie de Norvège a décidé de fermer cette société. Cette fermeture sera effective en 2012. Le bâtiment de la Monnaie de Norvège devrait être mis en vente au cours de l’exercice. La Norvège n’a donc plus à ce jour d’Hôtel des Monnaies national.

Ella a par ailleurs cédé son activité de médailles et prix de récompenses à une entité externe au groupe.

 

La Monnaie de Finlande a acquis la société Saxonia Gmbh. Cette société allemande est une société spécialisée dans la métallurgie légère et surtout la fabrication de flans monétaires. C'est dans ce domaine le plus gros fabricant en Europe. Cette société fabrique notamment, mais pas uniquement, des flans pour la fabrication de pièces en euro. Par ce biais, la Monnaie de Finlande réalise une belle opération de concentration verticale qui lui permettra à terme de maitriser ses coûts de production et de contrôler les procédés techniques. C’est un projet de restructuration industrielle majeure dans laquelle elle s’est engagée.

D’autant que le rapport souligne que la Monnaie n’attend pas un développement majeur du marché domestique pour ce qui est du secteur pièces de collections. Au mieux, il doit se maintenir ou connaître une faible croissance.  Dans cette logique, les marges ne peuvent être assurées que par une réduction sensible des coûts de production.

Le cours des matières premières et surtout son évolution reste le risque majeur auquel la Monnaie de Finlande est soumise. Le rapport ne précise pas les stratégies mises en place pour y faire face et notamment si la monnaie de Finlande a une politique d’achats à terme de matières premières. Les compagnies aériennes ont recours à cette technique pour se prémunir contre les hausses sensibles des cours internationaux du pétrole et des carburants.

    

Au final, la Monnaie de Finlande a engagé un processus de forte restructuration interne et base son avenir sur un projet industriel et une politique de concentration verticale afin de mieux contrôler ses coûts de production.

   

La Monnaie de Paris a choisi, par exemple, une autre voie. A travers le projet Metalmorphose, elle souhaite exploiter au mieux son patrimoine immobilier parisien et développer les séries de monnaies de circulation en métal précieux.

Deux pays et deux approches bien différentes pour envisager l’avenir.

  

Source: Monnaie de Finlande - Mint of FINLAND


Lien permanent : http://www.amisdeleuro.org/fr/news/id/411