Luxembourg


Données générales
  • Carte d'identité

Superficie : 2586 km²
Population : 502 000
Densité : 181 hab./km²
Capitale : Luxembourg
Langues : français, allemand et luxembourgeois
Origine: on note une importante minorité portugaise (15% de la population)
Religion : catholique dominante et protestante
PNB par habitant : 65 600 $/hab (le plus élevé au monde, beaucoup de chiffres discordants….)
Indice de fécondité : 1,59
Espérance de vie : 79 ans
Monnaie : Euro

  • Histoire

Le Luxembourg actuel n’est qu’une petite partie du duché fondé en 963 par Sigefroid, comte des Ardennes. Il fit de son fort (le Bock) une des plus puissantes citadelles d’Europe.
Le Luxembourg rentra dans l’orbite du Saint Empire Germanique, puis dans celui des Habsbourg en 1482.
Brièvement annexé par Louis XIV, le duché retourne aux Habsbourg dans les Pays-Bas autrichiens.
De 1795 à 1815, le Luxembourg reconquis par la France devient le département des Forêts de la République et de l’Empire.
En 1815, Guillaume 1er des Pays-Bas en devient souverain, jusqu’à ce que la jeune Belgique en prenne le contrôle de 1830 à 1839.
Retour donc aux Pays-Bas, cause de terribles difficultés économiques – avec une très importante émigration vers les Etats-Unis.
Guillaume III, roi des Pays-Bas, renonce à la couronne grand-ducale et la donne à son cousin Adolphe en 1890.
Occupé par l’Allemagne durant la première guerre mondiale, le Luxembourg voit son indépendance et sa neutralité reconnues par le Traité de Versailles. Cependant, la grande-duchesse Adélaïde, voulant établir une monarchie autoritaire, doit abdiquer en 1919 en faveur de sa sœur Charlotte.
C’est celle-ci qui devra affronter la tempête de la seconde guerre mondiale, exilée de son pays, elle gagnera par son attitude inébranlable une extraordinaire popularité lors de son retour. Elle abdiquera en 1964 en faveur de son fils Jean, qui règnera 36 ans – avant sa propre abdication en 2000, sur un pays devenu le plus prospère d’Europe.
Le Luxembourg a été un acteur majeur de toutes les étapes de la construction européenne, depuis le BENELUX, le Traité de Rome, …

  • Les langues luxembourgeoises

Le Luxembourg n'a pas de langue officielle, mais une langue nationale, le luxembourgeois. Le Luxembourg n'a pas souhaité que cette langue soit langue reconnue au sein de l'UE. Les lois sont rédigées en Français, et l'allemand couramment pratiqué. On dit souvent qu'il est impossible de tenir une conversation au Luxembourg sans qu'au moins trois langues soient utilisées !

 
 
Le Luxembourg et l'Euro

Lors de la définition des « critères de Maastricht » seuls deux pays en Europe les remplissaient : le Luxembourg, et …. Chypre.
Ce n’est donc pas une surprise si ce pays a été qualifié sans problème pour l’Euro, dont il avait depuis toujours soutenu l’adoption.
Le Luxembourg reste le plus riche pays de la zone Euro et le plus riche au monde en terme de PNB par habitant.

  • L'atelier et les différents
Le Luxembourg ne possède pas d'atelier monétaire, il fait sous-traiter la frappe de ses pièces. Il semble que le duché fasse fonctionner la concurrence, car jusqu'en 2004, c'était la Monnaie des Pays-Bas qui lui produisait. De 2005 à 2007 (sauf la 2 euro commémorative), c'était l'atelier de finlandais de Vanda qui avait obtenu le marché. A compter du millésime 2008, ainsi que pour la 2 euro commémorative 2007 du Traité de Rome, c'est la Monnaie de Paris qui a produit les monnaies du Luxembourg. On trouve donc en fonction des millésimes, les marques de maîtres (l'arc étoilépour 2002, la voile pour 2003 et 2004) et les différents d'atelier (le caducée) de la Monnaie Royale des Pays-Pas, puis les différents finlandais (le et le logo de l'institut de 2005 à 2007) et enfin la corne d'abondance et le corps de chasse de la Monnaie de Paris à partir de la 2 euro commémorative 2006. A partir de 2009, ce sont les Pays-Bas qui reprennent le marché.
  • Les monnaies

La loi luxembourgeoise stipule que le grand-duc régnant doit figurer sur les monnaies circulantes. C'est donc tout naturel que l'on retrouve l'effigie du Grand-Duc Henri sur les séries courantes. Elles sont sur le modèle des pièces des Pays-Bas, les seules différences notables étant l’inversion des profils avec la reine Beatrix, et la taille du buste sur les pièces jaunes.

Les gravures réalisées pour le portrait du Grand-Duc sont signés par le monogramme de l'artiste Yvette Gastauer-Claire. On les trouve en haut du col sur les 1, 2 et 5 cent, en bas du col pour les 10, 20 et 50 cent, dans la couronne pour les 1 et 2 euro. La qualité de frappe est soit celle des Pays-Bas, soit celle de la Finlande ou encore celle de la France. Le nom du pays apparaît sous la forme luxembourgeoise : LËTZEBUERG. En ce qui concerne les monnaies commémoratives non circulantes, elles sont frappées aussi bien par les ateliers polonais, autrichien que par l'un des ateliers allemands. Il faut noter que la Banque Centrale du Luxembourg (BCL)a une qualité dans la communication avec le public dont bien des "grands" instituts monétaires devraient s'inspirer. Un hic cependant : la BCL ne distribue plus ouvertement les monnaies de circulation et il faut s'acquiter d'un droit de 6 euros par rouleau ! Si l'achat d'un rouleau de pièces de 2 euro ne fait qu'augmenter le coût (de la valeur faciale) de 12 %, l'achat d'un rouleau de 1c le multiplie par 13 !

Depuis 2002
1 cent 2 cent 5 cent 10 cent
20 cent 50 cent 1 euro 2 euro

 

Les 2 euro commémoratives

Le Luxembourg a émis une commémorative annuelle depuis 2004, mais le choix des motifs est très limité étant donné la présence obligatoire du Grand-Duc. La pièce commémorative de 2007 "Palais grand-ducal" présente une particularité, celle de présenter pour la première fois sur les pièces euro du Luxembourg, le profil gauche du Grand-Duc. La seconde pièce commémorative de 2007 présente quant à elle une première dans la numismatique des pièces d'euro circulantes, la présence d'un hologramme où l'on peut voir soit le profil du Grand-Duc soit le motif du thème du Traité de Rome. Cette prouesse, réalisée par la Monnaie de Paris, a été de nouveau exploitée est améliorée pour la seconde pièce commémorative commune. En effet, l'atelier hollandais d'Ultrecht a réalisé l'exploi de faire figurer 3 motifs sur la version luxembourg des 10 ans de l'Euro. On peut donc voir successivement : le profil gauche du Grand-Duc, la face commune et le profil droit du Grand-Duc. Cette technique, déjà utilisée par les Pays-Bas, est appelée Multi-viewing. Petite note : le profil du Grand-Duc se retrouve également sur la 2 euro commémorative 2005 de Belgique, ce qui fait de lui la personne la plus présente sur les pièces en euro !

En 2012, le Luxembourg se démarque une nouvelle fois, en étant le premier pays à frapper trois pièces commémoratives de 2€ la même année. En effet, le 4 juillet a été voté un amendement autorisant la production de deux pièces commémoratives par an et par pays en plus d'éventuelles émissions communes.

Les 2 euro commémoratives
2004 Monogramme du Grand-Duc Henri
2005 Les Grand-Ducs Henri (né en 1955) et Adophe (décédé en 1905)
2006 25 ans du prince Guillaume, fils du Grand-Duc Henri
2007 50 ans du Traité de Rome (émission commune des 13 pays)
Le palais grand-ducal
2008 Château de Berg
2009 10 ans de l'Euro (émission commune des 16 pays) 
90 ans de l'avènement de la princesse Charlotte
2010 Les Armoiries Grand-Ducales
2011 90 ans Jean de Luxembourg
2012 10 ans de circulation l'Euro (émission commune des 17 pays)
100 ans de la mort de Guillaume IV
Mariage du duc héritier
2013 Hymne national
2014 175 ans de l'indépendance du Luxembourg
50 ans de l'accession au trône du grand-duc Jean
2015

15 ans de l'accession au trône du Grand-Duc Henri

125 ans de la dynastie Nassau-Weilbourg
30 ans du drapeau Européen (émission commune des 19 pays)

Le Luxembourg émet des séries BE, et contribue chaque année aux émissions BU Benelux. Quelques commémoratives non circulantes émises depuis 2002.

  • Les billets

Concernant les billets, le Luxembourg s'est vu attribué la lettre R, mais n'ayant émis aucun billet avec ce code, la BCE a décidé de la lui retirer en 2008. 

Contact

E-mail : pays@amisdeleuro.org

Liens

- Le site de la Banque Centrale du Luxembourg : http://www.bcl.lu/

 

Retour en haut de page

 

Dernière mise à jour le 30/07/2013
par Clément CAUDRON