Malte


Données générales
  • Carte d'identité
Superficie : 316 km² répartis sur deux îles principales (Malte et Gozo)
Population : 0,4 million
Densité : 1330 hab/km²
Capitale : La Valette
Langues : maltais et anglais
Religion : catholique à 99%
PNB par habitant : 7600 €
Indice de fécondité : 1,5
Espérance de vie : 77 ans
Monnaie : Euro
  • Histoire

Malte a connu un peuplement très ancien à l’époque paléolithique. L’ensemble des temples mégalithiques des îles est unique par son ampleur et son état de conservation. Il ne faut pas s’étonner de voir figurer l’autel du temple de Imnajdra sur les futures pièces en Euro.
Une seconde vague de peuplement, lors de l’expansion phénicienne, laissera un fond sémitique de type carthaginois dans la langue. Malte sera conquise par les Romains dès 218 av. JC, et demeurera romaine ou byzantine jusqu’à l’invasion arabe en 870. Les Maltais se convertissent à l’islam. La période arabe s’avère positive, en particulier l’introduction des méthodes d’agriculture adaptées à un pays ingrat.Les Normands de Sicile s’emparent de l’archipel en 1090, et les habitants retournent au catholicisme, qu’ils ne quitteront plus. Malte sera possession des puissances qui succèdent aux Normands (Espagne notamment) jusqu’au règne de Charles Quint. Triste période, où quelques familles nobles italiennes oppriment le peuple et pillent le pays. En 1530, au plus fort de l’expansion turque, Charles Quint offre Malte (pour un loyer de... un faucon par an) aux Chevaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem, chassés de Rhodes en 1522 par Soliman. Les Chevaliers, bien accueillis par la population, ont à peine le temps de fortifier la côte, lorsque la flotte ottomane vient assiéger l’île, dont la position stratégique de verrou est évidente. Jean Parisot de La Valette, presque septuagénaire, résiste avec héroïsme à partir du 18 mai 1565, puis durant trois mois d’été. La fin du siège le 8 septembre, est sans doute le plus marquant des coups d’arrêt à Soliman (avec l’échec devant Vienne et Lépante).
L’or afflue de toute l’Europe reconnaissante. La nouvelle capitale (La Valette) en témoigne.
La prospérité ne sera menacée qu’avec la Révolution Française en tarissant la principale source de revenus, la majorité des chevaliers étant français. Bonaparte, en route pour l’Égypte en 1798, prend Malte sans combat, et pille les richesses pour financer sa campagne. L’Angleterre profitera du rejet des Français pour s’emparer de l’archipel dès 1800.

 

L’attitude loyale des Maltais durant la première Guerre Mondiale leur vaut d’obtenir le premier statut d’autonomie consenti à une colonie britannique.
Le pire viendra de la seconde Guerre Mondiale, où Malte subira les assauts de l’Italie puis de l’Allemagne, des bombardements d’une incroyable intensité qui ne laisseront que peu de choses des cités maltaises.
En 1962, les nationalistes l’emportent, l’indépendance est proclamée et reconnue par Londres. Le pays devient une république en 1974, et s’émancipe entièrement de l’ancienne puissance coloniale en 1977.
En 1990, Malte se porte candidate à l’entrée dans la CEE.
Le 1er mai 2004, Malte rejoint l’UE.
Malte est face à deux défis :

- sa considérable densité de population (une des trois plus importantes au monde), à laquelle s’ajoute le tourisme indispensable à son économie
- sa position d’avant-poste de l’Europe face aux immigrations en provenance d’Afrique
  • La langue maltaise

Cette langue, au fond sémitique, possède une grande majorité de racines arabes (80%), auxquelles se sont ajoutées des influences italiennes, et même françaises, la majorité des grand-maîtres étant français.

 
 
Malte et l'Euro
  • Engagement dans MCE II
Comme les dix nouveaux membres de 2004, Malte s'est engagée à adopter l’Euro.
Le pays s’est montré fidèle à cet engagement en adhérant le 2 mai 2005 au mécanisme de convergence (MCE II).
Ses résultats économiques de 2004 étaient encore insuffisants en termes de déficit public et de dette brute, mais les nettes avancées en 2005 ont finalement permis l’introduction de l’Euro au 1er janvier 2008.
La Banque de Malte a vite affiché sa sérénité et son enthousiasme vis à vis de l’Euro ; la période de double circulation était d'un mois. La parité de la lire dans MCE II : 1 € = 0,429300 Lm était bien la parité définitive, Malte ayant choisi d’être dans MCE II sans fluctuation aucune. À noter aussi que c’est le seul pays avec Chypre à avoir une devise de valeur supérieure à celle de l’Euro.
  • L'atelier et les différents

Malte ne possède pas d'atelier, c'est la Monnaie de Paris a été choisie en octobre 2006 pour confectionner les euro maltais. La France ne semble pas avoir été autorisée à faire figurer ses différents, nous retrouvons donc, comme pour les pièces grecques de fabrication française, la lettre F qui figure dans l'étoile à 6h. La Monnaie de Paris a décidément perdu des marchés en 2009, après le Luxembourg, c'est au tour de Malte. En effet, sur la 2 euro commémorative commune des 10 ans de l'Euro, ce sont les poinçons de l'atelier d'Ultrecht des Pays-Bas que nous pouvons voir. Pour le moment, nous ne savons pas encore si la série 2009 sera également frappée par cet atelier, mais il est fort à parier que oui.

  • Les monnaies
Le choix de la face nationale a été effectué en deux étapes :
- un premier concours proposait quatre thèmes (Malte préhistorique, renaissance, l’identité maltaise et l’archipel maltais – trois choix étaient offerts sur chaque thème). Le thème "archipel" a été éliminé, mais les Maltais ont plébiscité un thème non proposé : la croix de Malte.
- Un second concours a été organisé pour éliminer à nouveau un des quatre thèmes restants : c’est Malte Renaissance qui a été écarté. D’ailleurs, compte tenu de son caractère religieux, il est probable qu’il aurait été refusé par la BCE.
Les pièces maltaises ont donc, au final, pour faces nationales :

- 1, 2 et 5 cent : l’autel du temple de Imnajdra, un des sites paléolithiques majeurs de l’archipel (inscription MALTA en dessous de l’autel)
- 10, 20 et 50 cent : le blason tel qu’il figure aujourd’hui sur toutes les pièces en Lira (inscription REPUBBLIKA TA’ MALTA au bas du blason, et MALTA à gauche du blason)
- 1 et 2 euro : la Croix de Malte à 8 pointes (inscription MALTA entre les pointes supérieures)

Depuis 2008
1 cent 2 cent 5 cent 10 cent
20 cent 50 cent 1 euro 2 euro

Les 2 euro commémoratives

Le tirage de la 2 euro commémorative commune des 10 ans de l'Euro, donne l'occasion à Malte de proposer sa première 2 euro commémorative.

A compter de 2011 et pour cinq années successives, Malte émet une série de pièces commémorant son indépendance, les trois premières (2011 à 2013) sont relatives à des événements antérieurs à l'indépendance du pays, la suivante (2014) concerne l'indépendance et enfin la dernière (2015) concerne un événement postérieur à l'indépendance : la proclamation de la république.

Les 2 euro commémoratives
2009 10 ans de l'Euro (émission commune aux 16 pays)
2011 Premières élections représentatives (1849)
2012

10 ans de circulation l'Euro (émission commune des 17 pays)

125 ans de la représentation majoritaire. Cette pièce a subit une série d'évolutions cliquer ici pour les consulter.
2013 Mise en place de son gouvernement indépendant en 1921
2014 Indépendance de 1964 
200 ans des forces de police
2015 Proclamation de la république (13 décembre 1974)
 30 ans du drapeau Européen (émission commune des 19 pays)
  • Les billets

La lettre pays des billets maltais est le F. Malte n'a pas émis de billets en euro portant sa lettre à ce jour.

  • Polémiques...
La banque de Malte a dû faire face à deux polémiques :
- une première concernant un systéme préférentiel d'attribution des premiers BU euro maltais ; comme vous le voyez sur la publicité ci-contre, l'institut proposait en 2006 avec son coffret en mils maltais un "Certificat préférentiel" donnant droit en priorité, avec le certificat des coffrets 2005 et 2007, à l'achat du premier set FDC maltais en euro (en 2008). Nous avions alors dénoncé cette pratique dans le BN 020.

- la seconde polémique concerne le choix des faces nationales... Celui-ci s'est en effet effectué par sondage SMS surtaxé du 29 mai au 9 juin 2006 afin d'éliminer une des quatre faces proposées initialement ; une méthode peu orthodoxe qui avait donné lieu à notre article "Bienvenue à la Malte Academy !" dans le BN 023 ; vous pouvez retrouver le texte de l'annonce malte à cette adresse.

Contact

E-mail : pays@amisdeleuro.org

Liens

- le site de la Banque Centrale Maltaise : http://www.centralbankmalta.com/ et plus particulièrement la page http://www.centralbankmalta.com/site/pr1.asp destinée aux communiqués de presse.

- Communiqué officiel d'admission de Malte dans la zone Euro.

 

Retour en haut de page

 

 

Dernière mise à jour le 02/01/2013
par Clément CAUDRON