Slovaquie


 

Données générales
  • Carte d'identité
Superficie : 49 000 km²
Population : 5,4 millions
Densité : 111 hab/km²
Capitale : Bratislava
Langues : slovaque, hongrois
Origines : slovaque (86%), hongrois (10%)
Religion : catholique
PNB par habitant : 3270 €
Indice de fécondité : 1,33
Espérance de vie : 74 ans
Monnaie : Euro
  • Histoire
Très tôt aux 10e et 11e siècle, le territoire de l’actuelle Slovaquie passe sous contrôle hongrois. L’influence tchèque est toutefois importante lors des grands conflits religieux (idées Hussites au XVème siècle). Malgré la victoire du roi de Hongrie Mathias Corvin en 1467, ces événements font surgir l’originalité de l’identité - et de la langue - slovaque. Le protestantisme y fait des avancées. L’invasion turque de la Hongrie n’atteint pas la Slovaquie, mais transforme ce pays en refuge devant la perte du pays hongrois. La Contre-Réforme reprend la main religieusement. Lorsque les Turcs sont chassés de Hongrie au XVIIème siècle, les Slovaques participent au repeuplement, tandis que dans leur pays même, ils demeurent asservis. Soumis à la magyarisation dans les années 1870, les Slovaques émigrent massivement aux Etats-Unis. L’idée d’union avec les Tchèques progresse.
Loyaux à l’Autriche-Hongrie pendant la première Guerre Mondiale, les Slovaques sont séduits par l’action des exilés tchèques, Masaryk et Benes, qui ont été rejoints par le slovaque Stefanik. Si les Alliés sont incertains sur le sort des nations de l’empire austro-hongrois, ils vont accepter la proclamation du nouvel état par Masaryk le 14 octobre 1918.
La détermination des frontières côté slovaque ne pouvant répondre à des notions historiques, elle reflète donc des notions ethniques. Elle englobe cependant au sud une forte minorité hongroise, ainsi qu’en Ruthénie une minorité ukrainienne.
Le particularisme slovaque s’est vite nourri de frustrations administratives générées par les Tchèques.
Le dépeçage de 1938/1939 va entraîner l’autonomie de la Slovaquie, dirigée par le pronazi Mgr Tiso, tandis que la Hongrie obtient le sud du pays. Une importante résistance anti-nazie s’y installe. Les troupes soviétiques sont à Bratislava en Avril 1945. La fin de la guerre voit le retour aux frontières de 1937, à l’exception de la Ruthénie slovaque qui revient à l’Ukraine.
L’histoire slovaque se confond avec celle des pays tchèques durant la période communiste : "coup de Prague" en 1946, épurations et répressions, printemps de Prague en 1969, progrès de la contestation ("Charte 77"), enfin "révolution de velours" en Novembre 1989. Le 29 décembre, Vaclav Havel est élu Président.
Mais dès juin 1992, les nationalistes slovaques l’emportent aux élections, et les négociations en vue de la séparation s’engagent : celle-ci devient effective le 1er janvier 1993.
La Slovaquie, d’abord tentée de jouer le rôle de pont avec le monde slave à l’est, se rallie à l’idée européenne, et rentre dans l’UE le 1er mai 2004, en même temps que sa voisine tchèque.
  • La langue slovaque

Très proche de la langue tchèque (langue slave du groupe occidental, comme le polonais), ce qui, malgré les divisions de l’histoire, a conduit à fonder la Tchécoslovaquie en 1918.

 
 
La Slovaquie et l'Euro
  • Engagement dans MCE II

Comme les dix nouveaux membres de 2004, la Slovaquie s'est engagée à adopter l’Euro.
Le pays s’est montré fidèle à cet engagement en adhérant le 25 novembre 2005 au mécanisme de convergence (MCE II).
Ses résultats économiques de ces dernières années ont montré un degré de convergence suffisant et ont permis une introduction au 1er janvier 2009.
Jusqu’à ce jour, les quinze pays qui ont rejoint la zone Euro en ont rempli les exigences, en particulier la stabilité monétaire dans le système de convergence MCE II. Par conséquent, le taux de change "irrévocable" a toujours été sans difficulté identique au taux pivot de la période obligée de participation au mécanisme de convergence. L’arrivée de la Slovaquie dans la zone Euro au 1er janvier 2009 ouvre un nouveau chapitre. Déjà, la couronne slovaque, entrée dans MCE II le 28 novembre 2005, avait été fortement réévaluée vis-à-vis de l’Euro (le 16 mars 2007, le taux pivot était passé de 38,455 à 35,44) dans la période de test MCE II, sans que cela empêche sa qualification.
Plus étonnant, la Commission Européenne, après avoir recommandé l’adhésion slovaque au 1er janvier 2009 a aussi, par un communiqué en date du 28 mai, autorisé la Slovaquie à réévaluer sa monnaie de... 15 % pour fixer un taux irrévocable de 30,126 couronnes pour un euro, qui diffère donc d’autant du cours pivot. Ceci pour permettre une intégration dans les meilleures conditions.
La population, selon les sondages, est très inquiète de l’arrivée de l’Euro.
Il est vrai que les précédents peuvent faire craindre un dérapage des prix, réel ou perçu.
Par cette opération, le bas de laine des Slovaques reçoit miraculeusement un "coup de fouet" automatique de 15 % lors du basculement. Politiquement, c’est un beau coup. Cela devrait redonner confiance dans l’introduction de la monnaie unique.
Cette première est bien sûr intéressante pour les autres pays destinés à adopter l’Euro…
L’introduction, validée par le Conseil Européen, s'est faite avec une période de double circulation des monnaies de 16 jours.

  • Essais officiels

Un premier projet de faces nationales décidé par le gouvernement slovaque en 2004 a fait l'objet d'essais officiels.

  Ces essais ont été inclus dans la série BU de Slovaquie 2004 (15 000 exemplaires), qui comporte donc des monnaies ayant cours légal ainsi que ces essais d'euros, approuvés par la BCE... en ce sens qu'ils n'ont pas les caractéristiques ni la face commune de l'euro (la BCE n'autorise pas la reproduction d'euros ayant cours légal, y compris pour ce type d'essais officiels). Toutefois la présence de préfigurations d'euros dans une série officielle est doublement intéressante, d'une part car il s'agit d'une première, et d'autre part car elle montre le choix qu'auraient fait les autorités pour la future face nationale, même si celle-ci a finalement été choisie par un vote populaire, parmi dix projets retenus dans la phase finale (voir ci-après).Les gravures des pièces d'essai sont :
1 cent : montagnes Tatra, qui forment la part la plus haute de la Chaîne des Carpates
2 cent : Grotte de Jasovska
- 5 cent : parc national slovaque du Paradis
10 cent : château Devin, situé à une place stratégique au confluent du Danube et de la Moravie
20 cent : Bratislava, cité du couronnement des rois hongrois
50 cent : château de Spis, l'une des plus grandes places fortifiées d'Europe Centrale
1 euro : général Milan Rastislav Stefanik, homme d'état et scientifique, l'un des trois fondateurs de la République tchécoslovaque en 1918
2 euro : buste du prince Pribina, le premier roi connu de l'ancienne Nitra

Il est précisé sur le coffret : "Quoique l'euro n'ait pas encore officiellement cours en Slovaquie, ces médailles ont été approuvées par la Commission Européenne". On peut donc interpréter cette série comme étant une "pré-série au type non adopté".

Premier projet de faces nationales de 2004
1 cent 2 cent 5 cent 10 cent
20 cent 50 cent 1 euro 2 euro
  • Processus de choix
En juillet 2004, la Banque Nationale de Slovaquie ouvre une compétition pour choisir les dessins des pièces slovaques. Dans une première phase, 56 artistes ont proposé 64 projets contenant 658 dessins des huit valeurs faciales (incluant des solutions alternatives). Des experts de la Banque Nationale de Slovaquie, des experts des institutions scientifiques et culturelles de la République slovaque, ainsi que des représentants des artistes graphistes ont participé au processus d'évaluation. 36 dessins ont été sélectionnés pour le second tour. Ceux-ci représentaient 17 thèmes, tels que personnalités, architecture, éléments symboliques et autres traits caractéristiques de l'héritage historique et culturel de la Slovaquie. La Banque nationale de Slovaquie pré-sélectionna dix dessins et leurs concepteurs ont été appelés à créer des modèles en plâtre de leur projet.
 
Les 10 projets des pré-sélections
Projet 1 : Double croix et 3 collines
Projet 1 : Double croix et 3 collines Projet 2 : Pièce historique de Biatec Projet 3 : Crucifix de Vel'ká Maca Projet 4 : Château de Bratislava
Projet 5 : Château de Devin Projet 6 : Château de Spiš Projet 7 : Krivan Projet 8 : Sainte-Marie de Kremnice
Projet 9 : Sainte-Marie de Levoci Projet 10 : Saint Cyrille et Méthode


Au second tour de la compétition, les modèles des monnaies en plâtre ont été jugés par le public sur la période du 12 au 20 novembre 2005. Les citoyens ont alors pu donner leur avis sur les différents projets, via des enquêtes d'opinion, et ainsi influer sur le choix du graphisme des futures faces nationales des euros slovaques.

Résultats des votes
1 1    33.068
2 7    24.589
3 4    21.792
4 6    14.962
5 10    13.204
6 3     7.340
7 8     7.138
8 5     6.424
9 9     6.203
10 2     5.933
Total 140.653

Ceci a abouti à une première série slovaque, non officielle, dans laquelle chaque pièce possédait un motif différent. Malheureusement, la première version officielle ne conservera que les trois projets vainqueurs. À cette époque, aucune des pièces ne possède d'initiales de graveurs, ni même de poinçon d'atelier. On peut même remarquer que sur les centimes, le blason contenant la croix double est absent.

  • L'atelier et les différents
La Slovaquie possède son propre atelier à Kremnica, et c'est l'un des plus anciens au monde, il frappe des monnaies depuis 1328. Le poinçon de l'atelier est représenté par les deux coins, qui viennent frapper les pièces durant leur fabrication, avec en leur milieu les initiales de la Mincovňa Kremnica, le tout se trouvant à l'intérieur d'un cercle. On peut remarquer que la double croix et un symbole important pour la Slovaquie, car elle occupe la totalité de l'insert des pièces de 1 et 2 euro, et qu'elle se retrouve dans un petit blason sur toutes les autres valeurs faciales.
  • Les monnaies
Les trois motifs les mieux classés sont retenus :
- 1, 2 et 5 cent : la crête Krivan de la chaîne des Tatras, site d’importance pour l’éveil de la conscience nationale slovaque. SLOVENSKO en bas du motif
- 10, 20, 50 cent : le château de Bratislava, l’emblème de la double croix et l’indication SLOVENSKO en bas du motif
- 1 et 2 euro : la double croix au milieu des trois collines, croix qui figure sur le drapeau national. La croix est soutenue par les collines pour exprimer la stabilité. L’indication SLOVENSKO est à droite du motif
 
A partir de 2009
1 cent 2 cent 5 cent 10 cent
20 cent 50 cent 1 euro 2 euro
 
  • Grammaire...
À noter le pluriel des mots en slovaque : on dit 1 cent, 2 centy mais 5 centov... En fait, le pluriel en "-y" ne vaut que pour les valeurs 2, 3 et 4. À partir de 5, la terminaison est "-ov".
  • Prévisions de frappe
- 400 millions de pièces pour préparer la transition
- le nombre de billets n'est pas encore déterminé

 

Les 2 euro commémoratives

À peine la Slovaquie adhère-t-elle à la monnaie commune, qu'elle frappe en 2009 non pas une mais deux pièces de 2 euro commémorative. 

Les 2 euro commémoratives
2009 10 ans de l'Euro (Tirage commun des 16 pays)

Journée de la lutte pour l'indépendance et la démocratie 20ème anniversaire.

Les dessins des pièces du second et troisième prix sont disponibles ici.

2011

20 ans de la coopération de Visegrad.

Les dessins des pièces du second et troisième prix sont disponibles ici

2012 10 ans de circulation l'Euro (émission commune des 17 pays)
2013

1150 ans de la mission byzantine de Saint Cyrille et Méthode en Grande-Moravie

Les dessins des pièces du second et troisième prix sont disponibles ici.  

2014

10 ans d'adhésion à l'UE

Les dessins des pièces du second et troisième prix sont disponibles ici.  

2015 200 ans de la naissance de Ľudovít Štúr
30 ans du drapeau Européen (émission commune des 19 pays)
2016 Première présidence slovaque du Conseil de l'Europe
2017   550 ans de Université Istropolitana
2018   25 ans de la création de la République
2019   100 ans de la mort de Milan Rastislav Štefánik
 
  • Les billets

La lettre pays des billets slovaques est le E.

Contact

E-mail : pays@amisdeleuro.org

Liens

- Le site de la Banque Centrale de Slovaquie: http://www.nbs.sk/

- Le site de la Monnaie Slovaque (Mincovna Kremnica) : http://www.mint.sk/

- Page Facebook de la Monnaie Slovaque : https://www.facebook.com/MincovnaKremnica

 


Retour en haut de page

 

 

 

Dernière mise à jour le 07/09/2013
par Clément CAUDRON